Fond de commerce ou local vide?

Cela fait une semaine que je ne travaille plus dans mon ancienne boite, mais je n’ai pas chomé pour autant. Je viens aujourd’hui de visiter mon 4e local et j’entreprend les démarches pour celui ci. A la première question que je me suis posé du meilleur quartier pour mon activité, je penche maintenant sérieusement pour le 7e arrondissement, et plus précisément la Guillotière.

J’en ai discuté à de nombreuses reprises avec des amis, des connaissances, et même l’adjoint au maire chargé du développement économique, Romain Blachier. Le 7e arrondissement est déjà bien ancré dans la vie des lyonnais et a besoin de l’implantation de nouvelles enseignes dynamiques pour devenir un quartier encore plus attractif. Le Gonzo bar est le dernier lieu qui fait parler de lui sur twitter, le Mondrian, avec sa superbe terrasse l’été, est déjà bien connu des étudiants, et le Oto Oto a déjà apporté une touche de raffinement à la cuisine asiatique du quartier.

Les 3 premiers locaux que j’ai visité, dans le 1er et 7e arrondissements, étaient des fonds de commerce à reprendre, c’est à dire des restaurants déjà existant qui vendent leur droit de bail, clientèle, aménagement et matériel tout ensemble, pour un prix du simple au double selon le succès actuel du commerce. Hors lorsque l’on monte son affaire, on a envie qu’elle soit à notre image. C’est pourquoi ce 4e local, a aménager complètement me correspond plus, je pourrais lui donner le style que je souhaite. Vu qu’il n’y a pas de fond de commerce à reprendre, je pourrais consacrer plus d’argent aux travaux et à l’équipement spécifique.

Le gros point qu’il faut régler maintenant, c’est est-ce que la copropriété acceptera de voir un restaurant emménager en bas de chez eux? Car même ci les propriétaires sont d’accords, c’est tous les co-propriétaires de l’immeuble qui doivent donner leurs avis favorables. Croisez les doigts pour moi !

7 Commentaires

  • 16 février 2012 - 10 h 41 min | Permalien

    courage à toi

  • Fanny
    16 février 2012 - 12 h 56 min | Permalien

    Pour ce genre de défi (car c’est un vrai challenge d’essayer de convaincre une copropriété) il faut absolument que tu essaies de les rencontrer pour leur expliquer ton projet (sûrement lors de la prochaine réunion de copropriété).

    Les points qui vont les intéresser ce sont :

    - les odeurs : à toi de leur montrer que tu as bossé le sujet et que tes extractions seront bien faites et que l’immeuble de va pas sentir la cuisine toute la journée. Un conseil, insiste sur la cuisson vapeur car ils vont te parler friture et bacs à graisse.

    - l’hygiène : fais passer le message que chez toi ce sera d’une propreté irréprochable car eux auront en tête invasion de nuisibles.

    - le bruit : Soit bien clair avec eux sur tes horaire d’ouverture le soir et le weekend.

    - toi : le fait que tu cherches à les rencontrer et à être à leur écoute va jouer en ta faveur, parce l’objectif final c’est de gagner leur confiance.

    Bon courage!

    • philippe
      16 février 2012 - 14 h 07 min | Permalien

      Merci pour ces conseils pratiques, la démarche actuelle est de déjà récupérer le règlement de copropriété pour voir s’il est explicitement interdit les nuisances. Il semblerait que le local d’à coté dépendant de la même co-propriété ai été il y a une dizaine d’années un café-bar.
      Convoquer l’assemblé, je ne le ferrais qu’en dernier recours, car ça coute en moyenne 2000€, à ma charge, avec aucune certitude de l’acceptation de mon projet.

  • 23 février 2012 - 17 h 36 min | Permalien

    Aucun conseil à te donner mais je croise les doigts pour ton local !

  • 23 février 2012 - 18 h 48 min | Permalien

    On croise les doigts !! Et sinon rien à voir, mais est-il possible de s’abonner aux billets de ton blog ? J’enrage de les lire toujours à retardement ! ;)

    • philippe
      24 février 2012 - 8 h 59 min | Permalien

      J’ai rendu le flux RSS plus visible dans le menu à droite

  • Pingback: #nam blog » bio, équitable, local, solidarité, transparence

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>